Sophie Lavallée (chercheur invitée)

Sophie LavalléeProfesseure de droit.
Codirectrice du Centre d’Études en Droit Économique (CÉDÉ), Faculté de droit de Laval, Québec, Canada.
Chercheur invité LabexMed au CERIC UMR 7318 (Centre d’Études et de Recherches Internationales et Communautaires).
Juin 2013

Avocate membre du Barreau du Québec depuis 1997 et docteure en droit (LL.D) depuis 2002, Sophie Lavallée est spécialiste du droit de l’environnement. Elle a reçu le Prix de la Fondation du Barreau du Québec 2008, catégorie Monographie : Droit international de l’environnement (avec Jean-Maurice Arbour) et le Prix Minerve en 2002 pour sa thèse de doctorat : La réhabilitation des terrains contaminés et le droit québécois : un droit négocié.

Domaine de recherche :

Spécialiste du droit de l’environnement, S. Lavallée s’intéresse aux questions de développement durable et changements climatiques. Dans ce cadre, elle a exploré différentes thématiques : protection de la biodiversité, déchets dangereux, droits de l’homme et environnement.

Elle travaille principalement sur les questions de justice environnementale entre les pays développés et les pays en développement. Elle se penche sur les origines, fondements, applications et conséquences du principe des responsabilités communes mais différenciées en droit international de l’environnement, principalement dans le cadre des problèmes environnementaux globaux que sont l’érosion de la diversité biologique et les changements climatiques. Elle examine les problèmes, enjeux et défis posés par la mise en vigueur de différents traités et accord internationaux en matière de protection de l’environnement (par exemple Protocole de Kyoto,  Protocole de Nagoya, l’accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA).

Publications (liste sélective) :

Projet de recherche au CERIC dans le cadre de LabexMed :

S. Lavallée participe au projet pluridisciplinaire et international de recherche « CIRCULEX » porté par l’UMR 7318/CERIC qui vient d’obtenir un financement ANR. Le projet étudie la circulation des normes et acteurs dans la gouvernance internationale de l’environnement. Dans ce cadre, S. Lavallée travaille sur la mise en œuvre de la Convention sur la Diversité Biologique (CBD) et les défis qu’elle pose pour la mise en relation des normes et des acteurs.

Elle envisage ainsi les questions suivantes :

  • liens entre la CDB et ses protocoles ;
  • liens entre diversité biologique et changements climatiques ;
  • liens entre droit de la mer et diversité biologique ;
  • liens entre commerce et CDB, liens entre l’organe subsidiaire scientifique et technique de la CDB (OSASTT) et la nouvelle Plateforme scientifique et politique d’expertise (IPBES).

Conférences :

  • 6 juin 2013, 14h : Les défis de la mise en œuvre responsabilités communes mais différenciées des États en droit international de l’environnement. Faculté de droit et de science politique, 3 avenue Schuman (Salle du Conseil n°1).
  • 11 juin 2013, 10h : L’accès et le partage des avantages issus de l’exploitation des ressources génétiques : les défis de l’entrée en vigueur et de la mise en œuvre du Protocole de Nagoya relatif à la Convention sur la diversité biologique. Discutante : Chantal Aspe, Maître de conférences en sociologie (LPED). MMSH, Salle PAF.
  • 27 juin, 14h : L’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) a-t-il tenu ses promesses au chapitre de la protection de l’environnement ? Faculté de droit et de science politique, 3 avenue Schuman (Amphi Dumas).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.