Expédition Sillage : Conférence et table ronde à Naples les 19 et 20 octobre

Conférence : Le paysage côtier de Neapolis : la fouille du port antique et des embarcations

Adele Campanelli*, Giulia Boetto**, Daniela Giampaola***

* Surintendant, responsable de la Surintendance archéologique de la Campanie

** Chargé de recherche, Centre Camille Jullian, Aix-Marseille Université, CNRS – LabexMed – MMSH, Aix-en-Provence (France)

*** Directeur archéologue, responsable bureau archéologique du centre historique de Naples, Surintendance archéologique de la Campanie

Le paysage côtier de Neapolis : la fouille du port antique et des embarcations.

Naples_Philippe GroscauxLes fouilles préventives réalisées à Naples à l’occasion des travaux pour la construction des lignes 1 et 6 de la Métropolitaine ont permis aux archéologues d’étudier l’évolution diachronique et spatiale du paysage côtier de la ville depuis les premiers travaux d’aménagement des fonds marins de la fin di IVe s. av. n. ère jusqu’au comblement du bassin portuaire gréco-romain à l’époque byzantine et aux transformations de ces espaces littorales aux époques successives, médiévale et moderne.

Lors de cette conférence, les découvertes les plus récentes réalisées à Piazza Municipio seront présentées au public. L’organisation topographique du paysage côtier et du port, les premiers résultats issus des observations réalisées sur les infrastructures (quais, voierie et bâtiments fonctionnels) et sur les vestiges conservés des embarcations abandonnées à l’époque impériale dans le bassin portuaire seront traités.

Ces nouvelles épaves découvertes à Naples s’ajoutent aux vestiges des trois embarcations mises au jour lors des fouilles archéologiques de 2004. Elles représentent non seulement un témoignage remarquable de l’activité portuaire de la ville de Naples à l’époque antique, mais aussi une source archéologique de valeur inestimable permettant l’étude des caractéristiques de la construction navale locale depuis le choix du matériau-bois et la conception de la structure et des formes jusqu’aux techniques mises en œuvre par les charpentiers de marine.

Table ronde : Les patrimoines littoraux face aux risques : évaluation, gestion, perspectives

Cette table ronde est organisée, dans le cadre de l’expédition « Sillage Odyssée » par : le Centre Jean Bérard (USR 3133 CNRS – École française de Rome, Naples), le Consulat général de France à Naples et l’Institut français, la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (USR 3125 Aix-Marseille Université – CNRS, Aix-en-Provence, dans le cadre du laboratoire d’excellence « Les sciences humaines et sociales au coeur de l’interdisciplinarité pour la Méditerranée » LabexMed) ; en collaboration avec : la Surintendance archéologique de la Campanie, la Surintendance Spéciale de Pompeï, Herculanum et Stabies, le Conservatoire du Littoral et l’Istituto di studi sulle società del Mediterraneo (ISSM,CNR).

Modératrices : Claude Pouzadoux (Centre Jean Bérard) et Brigitte Marin (Maison méditerranéenne des sciences de l’homme)

La perception des risques est une composante importante de la relation homme/milieu en Méditerranée et de l’attachement même à cet espace ; qu’est-ce qui a conduit, et conduit encore, les hommes à vivre dans des espaces à risque ; qu’est-ce qui est mis en œuvre pour rendre vivables et habitables de tels espaces ? Le golfe de Naples se présente comme une zone soumise à des risques géologiques et écologiques multiples, sur la longue durée de l’histoire de son anthropisation. La table ronde abordera plus particulièrement ces questions sous l’angle des patrimoines littoraux (archéologiques, naturels, environnementaux), pour s’interroger sur les formes de gestion et de protection de ces patrimoines menacés.

Programme complet de la table ronde

Crédits photographique : Image à la une “Chantier du Métro de Naples” © Philippe Groscaux
Corps du billet : Naples © Philippe Groscaux


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.