Les territoires de l’absence

Cette journée d’étude du groupe CRISALIDE (projet “amorce” Un fil d’Ariane dans l’espace euro-méditerranéen : L’absence comme modalité d’appartenanceporté par Constance de Gourcy du LAMES) se déroulera le 27 novembre à la MMSH.

Le fil conducteur de la journée consistera à voir comment les lieux contribuent à créer des situations d’absence. Seront analysés les rapports complexes qu’entretiennent la mémoire et l’absence à partir de lieux tels que le rocher, la place publique et le cimetière. Ces regards croisés se déploieront à l’échelle de plusieurs pays : Israël, Algérie, Italie.

 

Matin : 10h30-12h (salle 102)

Constance De Gourcy (LAMES, CNRS, AMU) : « Introduction »

Kamel Chachoua (CNRS, IREMAM, AMU) : « Le rocher de l’absence : un fil d’Ariane pour les présents »

Après-midi : 13h30-16h30 (salle 101)

Azzedine Kinzi (Université Mouloud Mammeri, Tizi-Ouzou) : « La gestion villageoise dans l’enterrement de l’émigré rapatrié du pays d’exil »

Lisa Anteby-Yemini (CNRS, IDEMEC, AMU) : « Mourir en migration : rapatriement ou enterrement en terre d’accueil ? Le cas de demandeurs d’asile subsahariens en Israël »

Paola Abenante (Université Milano Bicocca) : « La migration nord-africaine en Italie : les conditions d’une présence entre attentes et souvenirs »

 

Crédits photographiques :  Le Monde


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.