Résidence Camargo – Monumentalisation du pouvoir, architecture et pratiques urbaines dans les Balkans et en Méditerranée

 En partenariat avec la Fondation Camargo

Rencontre avec l’équipe du programme  « Monumentalisation du pouvoir, architecture et pratiques urbaines dans les Balkans et en Méditerranée » le vendredi 24 février à 19h00 (The Camargo Foundation – 1, avenue Maurice Jermini – 13260 Cassis)

Dans le cadre du projet, les artistes-chercheurs Nicolas Milhé et Stéphanie Cherpin travaillent la relation entre discours politiques et langage architectural. Leurs pistes de recherche dialoguent avec les publications de l’architecte et critique d’art Pietro Gaglianò. Romeo Kodra s’insère dans cette démarche grâce à une expérience de commissariat d’expositions acquise au sein de Tirana Art Lab, tandis que Alessandro Gallicchio, docteur en histoire de l’art et commissaire d’exposition, intègre cette recherche avec ses études sur les influences politiques dans la construction du discours artistique. Pierre Sintès, maître de conférences-HDR en géographie de l’Université Aix-Marseille, permet enfin d’établir des liens entre expériences sociales et mémoire dans les pays de la Méditerranée et dans les Balkans.

Le groupe de recherche a pour objectif de revigorer le questionnement des rapports entre la mémoire et la dimension visible – et invisible – de l’art et de l’architecture dans les pays des Balkans et de la Méditerranée. Architectures, monuments et œuvres dans l’espace public sont au centre de la reformulation d’un discours historique qui, à partir d’une approche de micro-géographie, permet d’aborder le sujet de la mondialisation culturelle (et de la gouvernance politique). A travers des ateliers, des séminaires et des rencontres, les artistes et les chercheurs travailleront au développement du projet et à une publication en ligne.

A cette occasion, Eva Sauer présentera son dernier livre d’artiste : « A Meditation on Violence », Firenze, Gli Ori, 2017.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.