Séminaire interdisciplinaire d’études méditerranéennes « Acteurs du passage et du blocage des mobilités : approches croisées en Palestine et au Sahara »

La quatrième séance du séminaire interdisciplinaire d’études méditerranéennes LabexMed intitulé « Acteurs du passage et du blocage des mobilités : approches en Palestine et au Sahara » se tiendra le 28 mars prochain en salle Duby de 10h à 13h.

Il accueillera :

Charles Grémont, historien, LPED (IRD-AMU)

« Quand des nomades contrôlent le mouvement des autres : des Sahariens passeurs et rançonneurs »

Cédric Parizot, anthropologue du politique, IREMAM (CNRS-AMU)

« Un mur peut en cacher un autre : topologie de la séparation entre Israéliens et Palestiniens »

Charles Grémont est historien, chercheur à l’IRD-LPED (Marseille) et chercheur associé à l’IMAf. Membre des Laboratoires mixtes internationaux Movida (Sénégal, Maroc, Burkina-Fasso, Niger, France) et Macoter (Mali, France). Depuis les années 1990, ses travaux portent sur les sociétés pastorales des régions sahélo-sahariennes (principalement au Mali et au Niger) et sont articulés autour de l’histoire des situations de crise (conquête coloniale, sécheresses, révoltes armées…), des représentations et des pratiques de l’espace, du territoire, des frontières, des mobilités. Depuis 2012, il s’est attaché, dans une démarche de « recherche-action », à suivre la dynamique des relations intercommunautaires au Nord-Mali, dans un contexte de crise exacerbée. Il développe également des recherches sur les lieux et les temps de rencontre entre « nomades sahariens » et « aventuriers-migrants subsahariens », avec un volet sur la vie des objets de la mobilité, en lien avec d’autres chercheurs, des artistes et des conservateurs de musée. Il est l’auteur de deux ouvrages sur l’histoire des liens sociaux et des formations politiques du Nord-Mali actuel (en 2004 et 2010 chez Karthala) et de plusieurs articles dont « Retour sur la décentralisation au Mali (1993-2016). Identités et territoires en tensions dans les régions de Kayes et du Nord. », Cahiers Afrique du CESSMA, dossier Identités, avec Stéphanie Lima, à paraitre en 2017 et, en 2014, “Mobility in pastoral societies of northern Mali: perspectives on social and political rationales”, Canadian Journal of African Studies, Special issue: “Mobility. Nomads and migrants in the Sahara-Sahel region”, pp. 29-40.

Cédric Parizot est anthropologue du politique. Il est chargé de recherche au CNRS depuis 2004, affecté à l’Institut de recherche et d’études sur le monde arabe et musulman (IREMAM), Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme Aix-en-Provence. Il travaille sur les mobilités et les frontières dans les espaces israélo-palestiniens.

 


Une réflexion au sujet de « Séminaire interdisciplinaire d’études méditerranéennes « Acteurs du passage et du blocage des mobilités : approches croisées en Palestine et au Sahara » »

  1. Ping : Acteurs du passage et du blocage de la mobilité : approches en Palestine et au Sahara – MOVIDA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.