La co-production d’images spectaculaires. Ethnographie des transactions entre désobéissants civils et journalistes

Manuel Cervera-Marzal, post-doctorant LabexMed rattaché au DICE, a participé au colloque “Violences et radicalités militantes dans l’espace public en France de 1980 à nos jours” qui s’est tenu à Metz (Université de Lorraine) du 14 au 16 novembre 2018.

Le colloque portait sur les stratégies de mobilisations des mouvements radicaux (extrême-droite, djihadisme et écologie radicale), sur leur rapport à la violence, sur la réponse qu’y apportent les pouvoirs publics, et sur le traitement médiatique qui leur est consacré. La contribution de Manuel Cervera-Marzal, intitulée “La co-production d’images spectaculaires. Ethnographie des transactions entre désobéissants civils et journalistes”, était consacrée à un collectif de désobéissance civile, engagé contre l’industrie nucléaire. Il s’est intéressé plus particulièrement aux relations que les militants entretiennent avec les journalistes qui couvrent leurs actions, afin de montrer comme leurs intérêts convergent vers la co-production d’actions ludiques, spectaculaires et télégéniques.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.