Résidence Camargo – Beyrouth en images – Janvier 2019

Beyrouth en images (c) A. Dahdah

Dans le cadre du partenariat entre LabexMed et la Fondation Camargo, l’équipe du projet « Beyrouth en images » sera accueillie du 23 janvier au 20 février à Cassis.

Comment habiter la ville de Beyrouth ? En quoi la réalisation d’un film conduit-elle à l’habiter différemment (en partant à la rencontre de gens, de lieux) et à la raconter depuis cette expérience cinématographique ?

Travail de collecte de films libanais réalisés des années 1970 à nos jours, de remontage et d’analyse théorique, le projet « Beyrouth en images » cherchera à répondre à ces questions en prenant deux directions. D’une part nous réaliserons un film constitué de montage d’extraits issus de la cinématographie libanaise. En laissant la parole aux images et à la bande sonore – cette dernière connotant ces portraits de la ville et dit beaucoup sur ce que les cinéastes y projettent – ce projet ira d’abord dans le sens d’un travail de remontage de séquences présentant la récurrence de certains motifs et ambiances tels que les vues panoramiques de Beyrouth, les tunnels, les personnages qui courent dans la ville, les nouvelles diffusées à la radio, les sirènes, les discours partisans, la ville vue depuis la mer, depuis la montage et depuis le ciel. D’autre part nous écrirons un article réflexif sur ce premier aspect du travail, un texte qui laissera une large place au récit de cette expérience collective de visionnage et de montage, qui mettra également en évidence la manière dont la biographie des cinéastes (leurs parcours et leurs engagements) aide à comprendre leurs points de vue et à travers eux la ville.

Biographies

Chaghig Arzoumanian est une réalisatrice et monteuse qui travaille entre Paris et Beyrouth. Son premier long-métrage, Geographies a été projeté dans des festivals comme le Cinéma du Réel et les États généraux du film documentaire. Elle a monté plusieurs films dont À travers la septième porte de Ali Essafi (Berlinale-Forum 2017). Elle poursuit actuellement un doctorat en études cinématographiques à l’Université Paris 8.

Anaïs Farine est doctorante en études cinématographiques (Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle). Elle a publié des articles dans plusieurs revues(Revue des mondes musulmans et de la MéditerranéeAniki :Portuguese Journal of the Moving ImageAfricultures) ainsi que dans l’ouvrage Jeux sérieux. Cinéma et arts contemporains transforment l’essai.

Assaf Dahdah est géographe, chercheur CNRS au laboratoire UMR 5281 ART-Dev et associé au laboratoire UMR 7303 TELEMMe. Sa thèse, soutenue en 2015 et durant laquelle il mobilise la caméra vidéo, porte sur les enjeux migratoires et urbains à Beyrouth. Il travaille depuis à une analyse comparée des situations d’exil à Marseille, Beyrouth et Mersin (Turquie).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.