Accueil de Latifa Sari – 15 janvier – 15 mars 2019

Maître de recherche A habilitée en Préhistoire au Centre National de Recherches Préhistoriques, Anthropologiques et Historiques d’Alger (CNRPAH).

Membre du bureau de la commission Afrique du Nord de l’UISPP depuis 2017 et de l’association panafricaine d’Archéologie, de Préhistoire et Disciplines Associées (PanAf) depuis 2018.

Chercheuse invitée LabexMed, accueillie au LAMPEA – UMR 7269 du 15 janvier au 15 mars 2019

DOMAINES DE RECHERCHE

Ayant toujours été intéressée par les industries lithiques préhistoriques et l’évolution humaine, elle a obtenu un Magister en préhistoire à l’institut d’archéologie d’Alger et s’est inscrite par la suite à l’université de Paris-ouest Nanterre la Défense à Paris pour préparer une thèse de Doctorat soutenue en 2012 sur les industries lithiques de l’Ibéromaurusien de l’Algérie (culture du Pléistocène final du Maghreb et qui coïncide avec de nombreux technocomplexes microlaminaires du Nord de la Méditerrannée comme l’Epigravettien et l’Azilien). Sa thèse représente la première évaluation de la variabilité des industries lithiques ibéromaurusiennes basée sur l’approche technologique qui doit beaucoup à l’impulsion de Jacques Tixier. Ses recherches actuelles s’intéressent à la question de transition Paléolithique supérieur/Epipaléolithique, afin de reconnaitre les processus de transmission des savoirs faires techniques et de tenter d’identifier les continuités et les ruptures majeures dans le temps long au sein des systèmes techno-économiques de la zone Sud-méditerranéenne. Dans cette optique, elle a entamé des travaux de recherches basés sur l’investigation de terrain par des fouilles et des sondages qui privilégient les sites inédits de l’extrême nord-est algérien.

PROJET DE RECHERCHE DANS LE CADRE DU LABEXMED

L’objectif de la visite est de présenter les premiers résultats du projet interdisciplinaire sur les systèmes techno-économiques des populations du Paléolithique supérieur et de l’Epipaléolithique du Nord-est algérien aux chercheurs de l’AMU. Les contacts établis avec les différents chercheurs du laboratoire d’accueil vont permettre de mettre en place des collaborations scientifiques et de partager dans un cadre interdisciplinaire les objectifs et les méthodes sur les techno-complexes microlaminaires des populations humaines ayant vécu sur les deux rives de la Méditerrannée. La discussion et les échanges d’informations avec ces chercheurs seront évidemment agrémentés par l’examen des collections lithiques conservées au sein du LAMPEA.

CONFERENCES

– 04 Février 2019 : Complexes microlaminaires de la région Sud méditerranéenne au Pléistocène final.

– 25 février2019 : PhD Class : Définir et cerner le rôle d’un objet préhistorique taillé à travers une approche interdisciplinaire.

PUBLICATIONS RECENTES

Articles

Sari L. & Kim K.J. 2017. Lithic Economy and Specialized Activities Among the Iberomaurusian Populations of Tamar Hat Rockshelter (Northeastern Algeria). African Archaeological Review 34: 543-556.

Sari L., Djerrab A., Spassov S., Soudani L., Sari A., Bensadok  S., Sehil N. 2016. Recent Investigations on Holocene Occupations in Northeastern Algeria: The Contribution of Kef en-Naga. African Archaeological Review 33: 321-343.

Sari L., 2014. Technological change in Iberomaurusian culture: the case of Tamar Hat, Rassel and Columnata lithic assemblages (Algeria). Quaternary International, 01, 320: 131-142.

Actes de communications internationales

Sari L., 2016. L’usage de la percussion directe tendre minérale durant l’Ibéromaurusien de l’Algérie. In : Quaternaire du Nord-Ouest de l’Afrique. En hommage à A. Weisrock. Publications de laboratoire de recherche « géographie, aménagement, démographie, développement ». Série colloque et séminaire n°3 sous la direction de A. Ouammou, B. Ouahman, M. Bouadjadja. Oct. 2016. Actes de la 8ème rencontre des quaternaristes marocains (RQM8), Agadir, 19-22 novembre 2013, pp. 18-30.

Sari L., 2015. Les galets utilisés ibéromaurusiens de l’abri de Tamar Hat (Béjaïa, Algérie nord-orientale). Statut fonctionnel et hypothèses palethnographiques. Acte de la 1ère rencontre de l’ATEQ pour l’étude du Quaternaire en Tunisie. Tunis, du 11 au 14 mars 2012, pp. 174-187.

Communications Internationales

– Sari L., 2018. Adoption and proliferation of Late Pleistocene Microlithic Technologies in Central Maghreb. Communication programmée dans la session XXIII.2 “Variability of Late Pleistocene Microlithic Industries in Western North Africa. Recent Interpretations and Perspectives. Essay in Honor of Jacques Tixier” organisée par Latifa Sari et Giuseppina Mutri. XVIIIème congress de l’UISPP du 4 au 9 juin 2018.

– Sari L., 2018. Itinéraire d’un préhistorien, fondateur de l’approche technologique des industries lithiques Hommage à Jacques Tixier† (1925-2018). Communication programmée le 05 juin dans le cadre de la session VII-5. « Historiographie de préhistoriens français de la seconde moitié du XXème siècle » organisée par F. Djindjian. XVIIIème congress de l’UISPP du 4 au9 juin 2018.

– Sari L., 2018. – Lithic Raw Material Sourcing and Economy in Late Pleistocene microlithic industries. The case of Courbet Marine (Northern Algeria). Poster présenté le 05 juin 2018 dans le cadre de la session XXXIII.1 « Siliceous rocks: procurement and distribution systems » organisée par François Giligny, Françoise Bostyn, Peter Topping. XVIIIème congrès de l’UISPP du 4 au 9 juin 2018.

Sari L., 2017. Au pays des lamelles : armatures lithiques des premiers Ibéromaurusiens et adaptations. Communication orale présentée dans la RQM9, Safi, novembre 2017. Lieu : Université Cadi Ayyad Faculté Polydisciplinaire de Safi. Départements: Géographie & Sciences de la terre.

Sari L.,2017.  Nouvelles investigations sur les occupations de la préhistoire récente du bassin de la Mafragh (N-E Algérien). 1er colloque international «  les rencontres préhistoriques de l’oued el Akarit ». Gabes 12 et 13 mai 2017.Hotel Diar el Barbar, Matmata, Tunisie.

Sari L.,Kim Kyung Jin, 2016.Mise en évidence de la présence d’activités spécialisées en rapport avec les becs ibéromaurusiens de Tamar Hat (Béjaïa, Nord-Est Algérien). Communication orale présentée dans la session 8 « Le rôle de l’Afrique du Nord dans l’émergence et le développement des comportements modernes : approche intégrative » programmée dans le 23 congrès International de la Society of Africanist archaeologists. Université Toulouse Le Mirail, 26 juin, 2 juillet 2016.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.