Alexis Rappas (post-doctorant)

Alexis RappasChercheur post-doctorant LabexMed, IREMAM
MMSH, Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme,
5 rue du château de l’horloge, BP 647, F- 13 094 Aix-en-Provence Cedex

Page web personnelle : http://univ-aix.academia.edu/AlexisRappas
Courriel : arappas@mmsh.univ-aix.fr

Projet de recherche : « La tentation autoritaire : colonialismes britannique et italien en Méditerranée orientale ».

S’appuyant essentiellement sur les exemples de Chypre (sous domination britannique depuis 1878) et de Rhodes (sous domination italienne depuis 1912), ce projet entend replacer le tournant autoritaire qui rapproche singulièrement les deux traditions coloniales opposées (libérale et fasciste) par la mise en œuvre d’une même ingénierie sociale (réforme de l’agriculture, refonte du système éducatif, décentralisation administrative). Ce programme de recherche s’articule autour de trois thématiques majeures : la convergence des gouvernances coloniales dans les années 1930 ; la gestion coloniale des relations intercommunautaires (entre orthodoxes hellénophones, musulmans turcophones et juifs ladinophones) ; et la reconstruction par le bas de ces relations intercommunautaires, par le biais de la sociabilité subalterne d’une part, et celui des des réseaux diasporiques nationalistes d’autre part. L’enjeu d’une telle approche est de restituer l’incidence de la postcolonialité sur les relations entre rives nord, sud et est de la Méditerranée.

The project entitled The Authoritarian Turn : British and Italian Colonialisms in the Eastern Mediterranean interprets the simultaneous hardening of British policy in Cyprus and Italian policy in Rhodes in the interwar period as the result of a potentially paradigmatic cross-fertilization between two seemingly opposed colonial traditions: British liberal on the one hand, Italian fascist on the other. The project relocates these policies in a context of inter-imperial rivalry in the Mediterranean in the 1930s and shows how they converged towards social engineering, interlacing political repression with educational, institutional and agricultural reforms. Three main lines of inquiry are being pursued: The convergence of British and Italian governances in the 1930s; the colonial management of intercommunal relations between Orthodox Christians, Muslims and Jews; and the reconstitution of intercommunal relations, through an investigation of subaltern sociability and an examination of the working of diasporic networks. The aim of this project is to offer an alternative angle on the incidence of postcoloniality in the current relations between the Mediterranean’s North, South and Eastern shores. 

Discipline : Histoire contemporaine.

Domaines de recherche :

  • Colonialisme européen
  • Gouvernance bureaucratique et formation identitaire dans les espaces coloniaux et postcoloniaux
  • Relations politiques et culturelles entre l’Europe et la Méditerranée orientale
  • Communautés, nationalisme et conflits interethniques
  • Études subalternes et mouvements ouvriers en Europe et dans les colonies européennes
  • Fascismes

Cursus :

  • 2011 : Allocation de recherche postdoctorale du Centre for Advanced Study, Sophia- Bulgarie.
  • 2009-2010 : Allocation de recherche postdoctorale «Ted and Elaine Athanassiades », Programme d’Etudes Helléniques de l’Université de Princeton, 2009-2010.
  • 2008 : Doctorat, Histoire et Civilisations, Institut Universitaire Européen, Florence.
  • Sous la direction de Diogo R. Curto, professeur d’histoire à l’Institut Universitaire Européen et Georges B. Dertilis, directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales The Elusive Polity: Social Engineering and the Reinvention of Politics in Colonial Cyprus, 1931-1941 [L’insaisissable régime : ingénierie sociale et réinvention du politique à Chypre à l’époque coloniale, 1931-1941].
  • 2003 : Diplôme d’Etudes Approfondies, Histoire et Civilisations, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Mémoire : Chypre à travers le regard de ses administrateurs coloniaux, 1878-1914; 1925-1945.
  • 2002 : Maîtrise d’Histoire, Université de Paris-1 Panthéon-Sorbonne. Mémoire : La renaissance du philhellénisme en France dans l’entre-deux-guerres: de L’Acropole à L’Hellénisme Contemporain.
  • 2002 : Magistère de Relations Internationales et Action à l’Etranger, Filière « Action Politique et Culturelle » (durée : trois ans), Université de Paris-1 Panthéon-Sorbonne.
  • 1999 : Licence d’Histoire, Université de Paris-1 Panthéon-Sorbonne.
  • 1996-1998 : Lettres Supérieures et Première Supérieure au Lycée Hélène Boucher, équivalence DEUG d’histoire, Université de Paris-1 Panthéon-Sorbonne.

Publications : 

Publications parues ou sous presse dans des revues internationales ou des ouvrages collectifs à comité de lecture :

Publications parues ou sous presse dans des bulletins d’instituts de recherche :

  • “Inside Palmerocracy: British Dissident Voices and Their Limitations in 1930s Cyprus [En revisitant la « Palmérocratie » : voix britanniques dissidentes et leurs limites dans Chypre des années 1930]”, Actes du IVe Congrès International d’Etudes Chypriotes, sous presse.
  • “The Management of British Colonial Personnel in Cyprus, 1925-1945: Towards the Metropolitization of a Profile? [La gestion du personnel colonial britannique à Chypre, 1925-1945 : vers la métropolisation d’un profil ?]”, Bulletin annuel du Centre de Recherches Scientifiques de Chypre (Epetirida tou Epistimonikou Kentrou Erevnōn), XXXII, 2006, p. 393-422.
  • (avec Diogo R. Curto) « Colonialism and Imperialism: Between Ideologies and Practices [Colonialisme et impérialisme : idéologies et pratiques] » , European University Institute Working Paper, EUI HEC 2006/01.
  • “Le Fonctionnaire Indigène et la Déviation de la Politique Coloniale”, Bulletin annuel du Centre de Recherches Scientifiques de Chypre (Epetirida tou Epistimonikou Kentrou Erevnōn), XXXI, 2005, p. 361-413.

Comptes rendus :

  • Anastasia Yiangou, Cyprus in World War II: Politics and Conflict in the Eastern Mediterranean, London, I.B. Tauris, 2010, Journal of Modern Greek Studies, 30(1), 2012, sous presse.
  • Andrekos Varnava, British Imperialism in Cyprus: The Inconsequential Possession, Manchester, Manchester University Press, 2009, Journal of Modern Greek Studies, 27(2), 2009, pp. 448-451

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.