Partager la royauté. Penser le pouvoir royal hellénistique par le biais des reines, 16 avril 2019

Mardi 16 avril 2019, Vieille Charité (salle de réunion, 3e étage), Marseille.

Gerard de Lairesse – Antiochus en Stratonice, 1673, ©John Pieper, flikr

Marie Widmer, post-doctorante LabexMed affiliée au laboratoire CPAF-TDMAM (UMR 7297) interviendra le 16 avril 2019 à la Vieille Charité à Marseille dans le cadre d’EFiGiES.

Son intervention s’intitulera : « Partager la royauté. Penser le pouvoir royal hellénistique par le biais des reines ».

*

A la suite de la mort d’Alexandre le Grand, les royaumes hellénistiques se développent et participent à la généralisation d’un type de gouvernance, la royauté, qui jusqu’alors n’était pas majoritairement représenté dans les espaces géographiques hellénophones. Ce système politique, qui s’établit et s’organise désormais sur un large espace, construit de nouvelles figures de basileis (rois) et de basilissai (reines).
Afin de rendre compte de ce pouvoir royal hellénistique en construction, j’ai choisis d’étudier la contribution des reines de la dynastie séleucide aux affaires politiques et l’image publique qu’elles façonnent et diffusent. Je discuterai, dans une progression diachronique, de leur autorité politique et dynastique dans un système familial polygynique.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.