Nicolas Minvielle Larousse: Prix Jeune Chercheur 2019 Treilles

Galerie

L’un des Prix Jeune chercheur 2019 de la Fondation des Treilles a été décerné à Nicolas Minvielle Larousse, post-doctorant LabexMed rattaché au LA3M et à l’École Française de Rome, pour son programme de recherche intitulé “Aux sources de l’argent : … Continuer la lecture

Les sources et le territoire de la Crète en dehors des villes sous les époques vénitienne et ottomane (XIVe-XVIIIe siècles)

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Le 23 mai 2014, de 10h à 17h, en salle 4 de la MMSH, Aix-en-Provence Cette première journée d’étude du projet « La maison fortifiée en Méditerranée orientale : le cas de la Crète entre les dominations vénitiennes et ottomane«  (dir. … Continuer la lecture

Emma Maglio (post-doctorante)

Emma MaglioChercheur post-doctorant LabexMed,Laboratoire d’archéologie médiévale méditerranéenne (LA3M).

MMSH, Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme,
5 rue du Château de l’Horloge, BP 647
13094 Aix-en-Provence Cedex

Page web personnelle : http://univ-aix.academia.edu/EmmaMaglio
E-mail: emaglio@mmsh.univ-aix.fr

Projet de recherche : « De la confrontation à la rencontre ? L’île de Crète entre Venise et le monde ottoman : conservation d’un patrimoine riche en apports croisés (XIVe-XVIIe s.) »

L’identité de la ville méditerranéenne résulte de la superposition de plusieurs traces historiques, dans une écriture continue du “texte” urbain. Toutefois les transformations liées au développement économique, aux migrations et aux nouvelles technologies menacent le patrimoine traditionnel, souvent en contraste avec la ville actuelle. D’où l’importance d’analyser les stratifications du tissu urbain, le rapport ville-campagne, les liens entreles espaces de la sociabilité (laïques ou religieux). Il est nécessaire d’observer la ville d’une façon interdisciplinaire à travers l’analyse urbaine et les sciences humaines, pour saisir pleinement le résultat de l’interaction homme-nature : le patrimoine comme ensemble de traces matérielles, pratiques et traditions.

Le projet entend se concentrer sur la Crète du XIVe au XVIIe siècle, en particulier sur le passage de la domination vénitienne à celle ottomane. Dans l’île, il y a aujourd’hui des architectures d’origine byzantine, des monuments vénitiens et ottomans : cela fait de la Crète un lieu privilégié d’observation des nouveautés issues du passage du monde chrétien à l’islamique, qui ont concerné les équilibres ethniques, la physionomie urbaine, l’usage des édifices, la culture matérielle, l’aspect du paysage.

Sont utilisées des sources écrites et matérielles (Archivio di Stato de Venise, Archivio Segreto Vaticano et Archives d’Iraklion pour les documents sur les relations entre Venise et le Levant ; récits de voyage et iconographie). L’objectif, en se focalisant sur la ville de Candia/Iraklion, est d’analyser la politique urbaine vénitienne à travers les procédures d’achat et vente, les recensements et les phases constructives des édifices, en fonction du contexte politico-juridique, socio-économique et culturel. Pour l’âge ottoman, dont les sources se trouvent à Iraklion, dans les documents turcs, on s’appuira sur cartes et relevés pour suivre les transformations des monuments jusqu’au XVIIe siècle. L’étude des sources matérielles à partir d’un échantillon de bâtiments permettra de recenser le patrimoine architectural de petite et grande importance, en cataloguant les relevés significatifs (existants et à effectuer sur place). Enfin des cartes thématiques représenteront le réseau routier, la distribution des propriétés, les édifices sacrés et civils, les types architecturaux prédominants à l’époque vénitienne et ottomane.

Au niveau territorial-urbain, le projet se propose d’étudier les phases d’évolution de la ville, ainsi que les formes historiques et typo-morphologiques de l’établissement humain d’Iraklion, en composant une géographie de lieux physico-politiques, d’espaces de la sociabilité marchande, de la dévotion et de la vie publique avec un intérêt particulier pour des lieux peu étudiés. Au niveau architectural, un catalogue typo-fonctionnel composera une base de données géo-référencée avec variantes-invariantes géographiques et chronologiques, pour observer les transformations fonctionnelles des bâtiments de la phase vénitienne à l’ottomane.

La recherche a une dimension interdisciplinaire et une perspective de comparaison avec les territoires proches. Enfin, dans le contexte actuel influencé par le développement du tourisme de masse, il entend donner un support aux stratégies de conservation du patrimoine et être un instrument-guide pour les autorités, en proposant un réseau de connaissances accessible et flexible pour des  actions soutenables sur le territoire.

From the comparison to the meeting? The island of Crete between Venice and the Ottoman world: the preservation of a heritage rich in influences (XIV-XVIIth century)

The identity of Mediterranean city results from the superposition of several historical traces, in a continuous writing of urban “text”. However, changes related to economic development, migration and new technologies are threatening traditional heritage, which is often in contrast with the present city. That’s why it is important to analyze stratifications in the urban fabric and relationships between town and country and among the spaces of civil and religious sociability. It is necessary to observe the city in an interdisciplinary way through urban analysis and humanities, in order to fully understand the results of interaction between man and nature: heritage as a whole of material finds, practices and traditions.

The project intends to concentrate on Crete from the fourteenth to the seventeenth century, in particular on the transition from Venetian to Ottoman rule. In the island there are today Byzantine, Venetian and Ottoman monuments, a thing that makes Crete a privileged place of transition from a Christian to an Islamic world as for ethnic groups, urban facies, material culture, the use of buildings and landscape appearance.

Written and material sources will be used. A research in the Archivio di Stato of Venice and the Archives of Iraklion will be conduct to study the relationships between Venice and the Levant; the travel narratives and iconography will also be analyze. The objective, focusing on the city of Candia/Iraklion, is to investigate Venetian urban policy through procurement procedures and sales, censuses and phases of construction of buildings, in analyzing them from the political-legal, socio-economic and cultural context. About the Ottoman age, whose sources are located in Iraklion, maps and surveys will be sought in Turkish documents in order to track the monuments transformations until the seventeenth century. The study of material sources from a sample of buildings will help to identify the great and small architectural heritage, in cataloging the significant surveys (existing and performing on-site). Finally the preparation of thematic maps will depict the road network, the distribution of properties, of sacred and civil buildings in Venetian and Ottoman ages.

At territorial-urban scale the project will study the evolution phases of the city, the historical and typological forms of human settlement in Iraklion, in order to bring back a geography of physical-political places, of trade, religious and public sociability spaces with particular interest to the shortly studied places. At the architectural scale, a typo functional catalogue of buildings will compose a geo-referenced database with geographical and chronological variants/invariants, in order to observe the transformations of Venetian buildings in Ottoman age.

The research wants to adopt an interdisciplinary perspective of comparison with nearby areas. Finally, in a context influenced by the development of tourism, it wants to support conservation strategies by providing an accessible and flexible network of knowledge to sustainable actions on the territory.

Discipline : Histoire médiévale et moderne.

Domaines de recherche :

  • Histoire urbaine
  • Histoire de l’architecture médiévale et moderne
  • Architecture islamique
  • Relevé et dessin de l’architecture.

Missons sur le terrain :

  • Mars 2013 : mission en Crète – relevé architectural et archéologie du bâti.
  • Mai-juin 2012: mission en Crète – campagne photographique, recherche bibliographique et d’archives.
  • 2012-2013: missions à Paris – recherche bibliographique.

Cursus :

  • Avril 2013 : lauréate du Prix Jeunes Chercheurs de la Fondation des Treilles.
  • Mars 2010 : Inscription à l’Ordre des Architectes du District de Bari (Italie), n. 2902.
  • Janvier 2008-Décembre 2010 : Doctorat de Recherche en Histoire de l’Art comparé, civilisations et cultures des pays méditerranéens, XXIIIe Cycle, avec une thèse ayant pour titre Rodi. La lettura della città cavalleresca e ottomana dal medioevo all’età moderna. Le relazioni artistiche tra i paesi mediterranei. Université des Etudes de Bari (Italie), Département de Langues, Lettres, Arts. Directeurs de thèse : M.S. Calò Mariani, Arch. A. Petruccioli. Date de soutenance : 27 juin 2011.
  • Octobre 2001-Juillet 2007 : Corso di Laurea Specialistica in Architettura. Ecole Polytechnique de Bari (Italie), Faculté d’Architecture. Obtention de la Laurea Specialistica in Architettura (Maîtrise en Architecture) avec une thèse ayant pour titre Dal territorio alle componenti della città di Kāshān (Iran) – Il risarcimento del tessuto urbano intra ed extra-moenia: nuova edilizia residenziale e specialistica. Directeur de thèse : Arch. A. Petruccioli. 24 juillet 2007.

Publications :

  • Bellezza classica e felicità moderna: il palazzo reale di Caserta fra artificio e natura. In : Felicità pubblica, felicità privata, Actes du Colloque International d’Etudes (Anacapri, 24-28 mai 2008), Società Italiana di Studi sul XVIII Secolo (SISSD). Roma : Edizioni di Storia e Letteratura, 2012, p. 405-421.
  • Progetto e storia : il caso di Rodi. In : Il progetto di Architettura tra Didattica e Ricerca : Sessione II, La Ricerca, Actes du Premier Colloque International d’Etudes ReteVitruvio (Bari, 2-6 mai 2011). Bari : PolibaPress, 2011, p. 967-976.
  • Struttura dell’insediamento e fasi evolutive. In : Rubini (C.) dir. – Kashan : Iran Architecture. Archinauti, 28, 2010, p. 17-22.
  • Sistemi costruttivi. In : Rubini (C.) dir. – Kashan : Iran Architecture. Archinauti, 28, 2010, p. 31-38.
  • Il progetto. In : Rubini (C.) dir. – Kashan : Iran Architecture. Archinauti, 28, 2010, p. 58-64.
  • Progetti “spontanei” per una nuova città: il processo di rigenerazione del tessuto urbano a Trani fra XVII e XVIII secolo. In : La città nel Settecento: saperi e forme di rappresentazione, Actes du Colloque International d’Etudes (Venaria, 27-29 mai 2010), Società Italiana di Studi sul XVIII Secolo (SISSD), Edizioni di Storia e Letteratura, Roma, (à paraître).
  • Knowledge and preservation of ancient Rhodes. From a typological analysis of urban fabric to a practical project for urban heritage. In : 16th SOMA – Identity and Connectivity, Actes du Colloque International d’Etudes (Florence, 1-3 mars 2012), B.A.R. Archeopress, (à paraître).
  • De la part du conquéreur, l’architecture qui change : le nouvel aspect des églises chrétiennes à Rhodes pendant l’époque ottomane (XVIe-XXe siècle), In D’une religion à l’autre : La conversion des lieux de culte dans les religions du monde méditerranéen, Actes du Colloque organisé au sein du programme Transversal MMSH Lieux de culte : rites, espaces, limites (Aix-en-Provence, 10-12 octobre 2012) (à paraître).
  • Rhodes byzantine du IVe au XIIIe siècle : formation d’une ville chrétienne, Actes du Séminaire du LA3M Problèmes de topographies urbaines à la lumière de nouvelles recherches en Méditerranée byzantine (IVe-XIVe siècles) (Aix-en-Provence, 7 février 2012) (à paraître)

Participation à colloques et séminaires :

  • L’espace urbain et non-urbain dans l’île de Crète à travers le patrimoine bâti (XVIe-XVIIe siècle), deuxième séance du Séminaire LabexWeek Espaces, bâtiments et sociétés (Aix-en-Provence, 4 juin 2013).
  • De la part du conquéreur, l’architecture qui change : le nouvel aspect des églises chrétiennes à Rhodes pendant l’époque ottomane (XVIe-XXe siècle), In D’une religion à l’autre : La conversion des lieux de culte dans les religions du monde méditerranéen, Colloque organisé au sein du programme Transversal MMSH Lieux de culte : rites, espaces, limites, Aix-en-Provence (MMSH), 10-12 octobre 2012.
  • Rhodes byzantine du IVe au XIIIe siècle : formation d’une ville chrétienne, In Séminaire de Spécialité Master 1 ARC R24 et Doctorat, Problèmes de topographies urbaines à la lumière de nouvelles recherches en Méditerranée byzantine (IVe-XIVe siècles), LA3M, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH ), Aix-en-Provence, 7 février 2012.
  • From ancient to medieval Rhodes: a typological approach to improve the knowledge and preservation of the town, Colloque International d’Etudes du 16th SOMA Identity and Connectivity, Florence, 1-3 mars 2012.
  • Progetto e storia: il caso di Rodi, I Colloque International d’Etudes Rete Vitruvio Il progetto di Architettura tra Didattica e Ricerca, Facoltà di Architettura, Politecnico di Bari (Italie), Bari, 2-6 mai 2011.
  • Relation d’avancement du projet doctoral dans le cadre du Séminaire d’études doctorales, Università degli Studi di Bari, 20 juillet 2010.
  • Progetti “spontanei” per una nuova città: il caso di Trani, Colloque International d’Etudes La città nel Settecento: saperi e forme di rappresentazione, Società Italiana di Studi sul XVIII Secolo (SISSD), Venaria, 27-29 mai 2010.
  • Bellezza classica e felicità moderna: la Reggia di Vanvitelli tra artificio e natura, Colloque International d’Etudes Felicità pubblica, felicità privata, Società Italiana di Studi sul XVIII Secolo (SISSD), Anacapri, 24-28 mai 2008.

Matteo Francesco Joachin Magnani (post-doctorant)

Matteo Francesco Joachin MagnaniChercheur post-doctorant LabexMed, TELEMME.

MMSH, Maison Méditerranéen de Sciences de l’Homme (Université d’Aix-Marseille)
5, rue château de l’horloge, BP 647, F-13094 Aix-en-Provence Cedex

Email : mmagnani@mmsh.univ-aix.fr / mfj.magnani@gmail.com

Projet de recherche : La « fabrique du droit » en Crète vénitienne.

L’objet premier de mon projet de recherche consiste en la compréhension des mécanismes de fonctionnement de la justice en Crète vénitienne au XIVème siècle, c’est-à-dire dans un espace de colonisation où la nécessité de « fabriquer » un état juridique spécifique se fait particulièrement sentir. Les nombreux conflits de propriété, de même que ceux relatifs aux questions d’endettement – révélateurs de la place capitale que le crédit revêtait dans l’ensemble des liens sociaux en cette époque de crise, dans une île qui reste essentiellement un lieu de contacts et de contrastes au cœur de la Méditerranée – représentent un axe d’entrée privilégié pour étudier cette problématique. Il s’agit plus précisément de comprendre le règlement des conflits de cette nature en étudiant les procédures et le système probatoire, les peines et tous les modes souples de négociation mis en œuvre afin de résoudre les conflits sociaux. Par le dépouillement systématique des sources inédites conservées dans L’Archive du  Duc de Candie,  (ancienne Héraklion, capitale de  la Crète), conservée aux Archives d’Etat de Venise, nous explorerons la pratique de la justice. Le corpus documentaire édité, mais surtout inédit, est très riche et peut nous renseigner du point de vue structural ainsi que du point de vue fonctionnel sur la complexité des institutions que Venise a implantées en Crète.   En second lieu et sur cette base, il s’agira de saisir les différentes étapes de la construction de l’identité politique vénitienne en Crète. Cette problématique centrale, liée à l’histoire sociale et institutionnelle, s’inscrit ici directement dans l’histoire des systèmes de pouvoir selon un aspect pragmatique, c’est-à-dire perçue par l’ensemble des formes de domination mises en place par Venise pour gouverner Candie et les autres villes crétoises. Cette problématique renvoie au concept de légitimation du pouvoir et à la façon dont sont employés les instruments juridiques par lesquels le pouvoir construit la légitimation de la souveraineté politique en Crète. On peut également observer, sous un autre angle, la création d’un rôle stratégique précis assigné par ce même pouvoir au langage judiciaire comme un véritable moyen de communication entre les acteurs sociaux. Ce type de langage se trouve tout-à-fait partagé par l’ensemble des acteurs sociaux, tant par les occupants que par les occupés, par les gouvernants que par les gouvernés. La question est d’une importance capitale, car ce partage – que nous pouvons observer un peu partout en Europe à la même époque – n’était pas automatique. Il eut une gestation particulière née à partir des chaînes de crises qui ont traversé la société du XIVe siècle et qui – en Crète comme à Venise même – ont créé les conditions pour l’emploi systématique d’une série de doctrines juridiques spécifiques fondées sur la procédure d’exception. Ces procédures (le privilège, l’arbitrium, la supplique et la grâce, le recours à l’enquête), utilisées de manière systémique, sont devenues des instruments ordinaires de gouvernement.

D’un point de vue méthodologique, mon analyse est attentive aux éléments techniques, notamment la procédure, mais portera également sur les différentes temporalités mises en œuvre au cours d’un procès. Depuis les années 1990 en effet, les historiens médiévistes spécialistes de la justice en Occident tentent de comprendre, à partir de l’observation de la conduite de tous les acteurs impliqués dans le procès, la construction du délit en tant que « fait judiciaire ». Cette façon actuelle d’appréhender les sources judiciaires a déjà permis de souligner le fait que le moment de la résolution des conflits, particulièrement documenté par les sources, était souvent prioritaire par rapport au moment répressif. La procédure est ainsi devenue l’ossature d’une nouvelle conception de la justice d’Ancien Régime, qui a mis «le conflit» au cœur de la recherche et souligné la dialectique nouée entre les institutions centrales et les sociétés locales, entre personnel de justice et communautés.

The  “Fabrique du droit” in fourteenth century Venetian Crete

The aim of my research project is centered around the history of justice and its social relations in the fourteenth century Venetian colony of Crete. In particular, the aim is to focus on the differences between the practical behavior of justice and the expectations of the people involved in the judicial trials. Taking as a starting point my researches about the politics of justice in Venetian Crete – with particular attention to the situation in Candia, the island’s capital city – I would like to explore the themes of the civil trial and particularly the cases of debt and property, with all its judicial and social implications, such as the construction of the political identity and the articulation of the institutional structures in Venetian Crete. One of the aim of my project is to outline those ties and the property typologies which were claimed within the trials. Thus, I would like to deepen with this subject, focusing my attention on property conflicts and their resolution. The problem of debt contracts and banishments pose many questions regarding the nature, the categories and the value of the debts, the role played by the extra-judicial relationships between all the social actors and, of course, the function of justice institutions relating to them. Finally, by cross-referencing the notarial sources with the judicial ones, we can outline the debtor and creditor’s profiles and reconstruct all the main phases which brought the debtors to the banishments. Therefore, directly or not, these banishments referred to the several obligations which could seem private, but which were certified by a public notary. Thus, the communal authority’s intervention (we have to keep in mind that Candia and all the other cities of Crete were ruled as communes) in the relationships between the private actors, gives our judicial sources, an additional dimension.

All the links between the economical activities, the political and religious behaviors and the construction of the State were centrals at the end of the fourteenth century. The theme of the State construction is linked to the problem of legitimization of power and the political language used by the ruling class of Venice in order to define the legal and political identity of its colony. At the end, in stressing all the social ties between the actors, we have to outline the multicultural relationships between the Venetian ruling class to the Greek and Jewish communities.

In order to outline all the social implications of the cases that we find in these sources, we have to follow the technical elements of the procedures. According to the most recent historiography, that underlines the role of the actors during all the phases of the trials, we could understand both the aims of the actors and the strategies employed in order to obtain the victory in the cause. Yet we could also catch a glimpse of the administration of justice by Venetian authorities; in particular the object of the claim, the examination of the witnesses for the persecution and for the defense, and, obviously, the sentence. In a civil case the judge’s task was to listen to all the reasons of the participants and then deliver the sentence.

Discipline : Histoire médiévale.

Domaines de recherche :

  • Histoire de la Justice au Moyen Âge
  • Histoire du droit
  • Histoire urbaine
  • Histoire post-byzantine
  • Histoire de la Crète vénitienne
  • Histoire de Venise

Cursus :

  • Octobre 2010-Mars 2012 : Chercheur postdoctoral dans le projet POSDRU 61104 (École des Hautes Études en Sciences Sociales en partenariat avec l’Académie Roumaine de Bucarest).
  • Juin 2010-Septembre 2010 : Chercheur-stagiaire Lifelong Learning Project – Leonardo da Vinci – Mobility PLM. (Institute for Mediterranean Studies).
  • Janvier 2007-Janvier 2010 : Doctorat de recherche (Université de Turin), XXIIe cycle. Directeur de Thèse : Massimo Vallerani. Date de soutenance: 29 Mars 2010. Titre de la thèse : L’amministrazione della giustizia a Torino alla fine del Trecento. Reati, conflitti e risoluzione delle dispute in un comune principesco.
  • 29 Janvier 2005 : Laurea Magistrale in Lettere Moderne (Maîtrise en Belles Lettres) auprès de l’Université de Turin. Directeur du mémoire : Giuseppe Sergi. Titre du mémoire : Il linguaggio della sessualità nelle fonti liriche italiane del XIII secolo.

Publications :

  • M. Magnani – B. Alice Raviola, L’acqua nei secoli altomedievali, in “Rivista Storica Italiana”, 3 (2008), pp. 1239-1261.
  • M. Magnani, Il funzionamento della giustizia del comune di Torino alla fine del Trecento. Il sistema probatorio, la pena e la sua negoziazione, in “Bollettino Storico Bibliografico Subalpino”, CIX/2 (2011), pp. 497-566.
  • M. Magnani, Conflittualità politica in un comune ad “autonomia limitata”. L’esempio della Torino sabauda alla fine del secolo XIV, sous presse in “Bollettino Storico Bibliografico Subalpino”, CX/1 (2012).
  • M. Magnani, The Crusade of Amadeus VI of Savoy between history and historiography, sous presse in Italy and Europe’s Eastern Border. 1204-1669, Peter Lang ed., Vienna 2012.
  • M. Magnani, «Dei Onnipotentissimi iras et Ducalem dignitatem provocarunt». Per un approccio di storia giuridica e giudiziaria alla Rivolta di San Tito a Creta (1363-1366), sous presse in “Reti Medievali” 2012-2013.
  • M. Magnani, Stratégies et finalités des suppliques et de la Grâce en Crète vénitienne (1364-1372), sous presse in « Imago Temporis » 2012-2013.

Participation à colloques :

  • Rome (Italie), 26 novembre 2011 : participation au colloque international organisé par l’Académie Roumaine de Rome. Titre de l’intervention : « Stratégies et buts des suppliques et de la Grâce en Crète vénitienne ».
  • Bucarest (Roumanie) : 24-28 septembre 2011, participation au colloque international organisé par l’Académie Roumaine de Bucarest. Tire de l’intervention : “Le triomphe du pouvoir, la force de la différence. La réaction de Venise face à la Révolte de Saint Titus (1363-1366)”.
  • Paris (France), 16 mars 2011 : participation au séminaire du Dan Ioan Mureşan (EHESS). Titre de l’intervention : “Justice et société en Crète vénitienne entre XIII et XIV siècle”.
  • Paris (France), 27 janvier 2011 : participation au séminaire du Jacques Chiffoleau (EHESS). Titre de l’intervention “L’administration de la justice à Turin à la fin du XIVe siècle”.